Cet individu est dangereux. Il est activement recherché par toutes les polices françaises après l’agression par lui et sa bande de voyous microbes, du jeune patriote Johnny Patcheko, coupable de défendre le Président Laurent Gbagbo.

Il se fait appeler Tabilan Choco et arbore un barbe dense. Selon nos informations, il aurait combattu aux côtés des soldats FRCI du régime Ouattara avant de s’exiler en France où son zèle pour le régime n’a fait que croitre, au point qu’il menace ouvertement de mort, tous ceux qui s’opposent à Alassane Dramane Ouattara. On le dit également proche du président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro.

 

Taliban Choco a, dans plusieurs vidéos sur facebook et Youtube, menacé ouvertement d’assassiner Johnny Patcheko, coupable de soutenir le Président Laurent Gbagbo et de dénoncer les travers et dérives dictatoriales du régime Ouattara.

Pour Taliban Choco, trop c’est trop, Johnny Patcheko, doit être éliminé. Et il a mis ses menaces à exécution dans la nuit de jeudi à vendredi dernier en organisant la tentative de meurtre du jeune patriote. Accompagné d’une trentaine de voyous microbes armés de couteaux, de machettes, et de haches, Taliban Choco tentera d'assassiner Johnny Patcheko. Ce dernier recevra huit coups de couteaux et plusieurs coups de barre de fer au visage. Il survivra miraculeusement à ses blessures. Après une hospitalisation d'urgence, il est sorti de l'hôpital la tête et les bras bandés, mais le moral toujours très haut. La police française est activement à la recherche de Taliban Choco et de toute sa bande, lesquels seraient en fuite. Il a même désactivé son compte facebook d’où il lançait ses fatwas ( appels au meurtre) contre Johnny Patcheko.

Ce dernier par le biais de ses proches, a déposé une plainte contre X pour agression et tentative de meurtre.

 

La rédaction d’IvoireBusiness souhaite un très prompt rétablissement au jeune patriote Johnny Patcheko.

 

Mireille (Mimi) Kouamé