VIDEO

VIDEO

Scène surréaliste à la 22e minute de la rencontre entre Chelsea et Arsenal.L’entraîneur des Gunners est venu pousser José Mourinho qui venait de se lever pour parler du pays au quatrième arbitre, suite au carton jaune reçu par Gary Cahill après un tacle sur Alexis Sanchez.

Visiblement, le Français n’a pas apprécié la démonstration – habituelle – de son homologue. Il a donc pris le soin d’aller lui dire de vive voix et avec ses mains. Comme s’il ne pouvait plus se contenir.

Le match : Chelsea - Arsenal : 2-0

Chelsea poursuit son sans-faute. Invaincus depuis le début de la saison, les Blues ont infligé à Arsenal sa première défaite en Premier League (2-0). Ils ont réussi à gagner un match fermé, où les deux équipes se sont procuré très peu d’occasions. A tel point que ce sont les entraîneurs, Arsène Wenger et José Mourinho, qui ont assuré le spectacle en première période (voir le fait du match). Si les Allemands Andre Schürrle et Mesut Özil, qui étaient supervisés par leur sélectionneur Joachim Löw, ont raté tout ce qu’ils ont entrepris, ça n’a pas été le cas d’Eden Hazard.

Il a suffi d’une accélération en première période pour que le Belge obtienne un penalty et ouvre le score (voir le tournant du match). Sur une autre, Mathieu Flamini a failli marquer contre son camp (58e). Il a ensuite raté le cadre sur un service de Diego Costa (75e). L’international espagnol, lui, n’a pas perdu son sang-froid face au gardien polonais. Il l’a lobé sur une longue ouverture de Cesc Fabregas (78e). Son neuvième but en PL. La septième passe décisive pour Fabregas. Petr Cech, qui a remplacé Thibaud Courtois (le Belge a été évacué vers l’hôpital après avoir été percuté à la tempe par Alexis Sanchez), n’a quasiment pas été inquiété, si ce n’est sur une frappe de Cazorla passée à côté de son but (50e) ou une autre de Chambers au-dessus (73e). Il a quand même fait un arrêt, à la 90e, devant Lukas Podolski.
Le fait du match : L'embrouille entre Wenger et Mourinho

20e minute de la rencontre. Gary Cahill ne maîtrise pas son geste et tacle violemment Alexis Sanchez. Arsène Wenger se lève et demande à l’arbitre de sanctionner le défenseur anglais. José Mourinho sort de sa zone technique et se rapproche de M. Atkinson pour tenter de minimiser la sanction. C’en est trop pour le manager français qui se dirige vers le Portugais. Il n’hésite pas à le pousser à deux reprises. Mourinho est surpris. Il recule, manque d’attraper la cravate de Wenger, avant de lui dire de retourner sur son banc. L’arbitre, qui a sorti le jaune pour Cahill, vient calmer le jeu entre les deux hommes. Ils se sourient. Mais ne se serrent pas la main. Une nouvelle embrouille entre les deux hommes, qui se lancent régulièrement des piques depuis août 2005.