L’Ivoirien a refusé d’être présent au Stade Saputo lors de match contre le Toronto FC (2-2), dimanche, après que son entraineur Biello lui a annoncé qu’il commencerait la partie sur le banc. 

 

Mais Didier Drogba n’est pas plus grand que l’Impact de Montréal. C’est l’essentiel des propos tenus par Mauro Biello en conférence de presse, après le match, qui s’est terminé sur le score de 2-2.

 

"Depuis son arrivée à Montréal, Drogba agit en roi et maître. Il décide quand il s’échauffe, il décide à quel moment il se présente au camp d’entraînement, il décide s’il joue ou non... et il décide de quelle façon ses actions seront perçues par ses partisans. 

 

"Après tout, Didier Drogba a chèrement gagné son statut de légende et il mérite aussi un traitement en conséquence. Jusqu’ici, chaque geste douteux était excusé presque sur le champ par les amateurs, mais aussi par l’Impact. «Oui, mais Didier c’est Didier,» nous ont répété dix, quinze, vingt fois les relationnistes de l’Impact cette saison...Mais là, le vase a débordé" indique le site TVA Sports.

 

«Didier n’était pas censé commencer le match, j’ai eu une réunion avec lui dimanche après-midi et il ne l’a pas accepté», a expliqué l’entraîneur en conférence de presse d'après match

.

«Oui, il avait un petit quelque chose au dos, mais il pouvait jouer. Je voulais mettre ça au clair, il faut que je protège mon équipe" a-t-il poursuivi.

 

L’Ivoirien n’a pas assisté au match, ce que les joueurs blessés font généralement lors des matchs à domicile. Dans le vestiaire, son casier n’avait pas été vidé.

 

Biello refuse de dire que c’en est fini de la vedette dans le maillot du Bleu-blanc-noir, mais confirme quand même qu’il y aura des répercussions et laisse entendre qu’il serait prêt à garder une place au déserteur.

 

«Il a décidé qu’il ne voulait pas jouer, mais j’ai 28 autres joueurs à qui penser, et l’équipe passe en premier, l’institution est reine...J’ai besoin de lui et je le lui ai dit, a-t-il précisé. "J’ai fait un choix sur les derniers matchs, mais en démarrant du banc, il peut amener quelque chose à l’équipe"

 

Le coach a expliqué sa décision d’écarter Drogba du XI partant pour un troisième match de suite par un désir de changer le rythme.

 

Mais au final, Drogba autant que l’Impact devront mettre de l’eau dans leur vin. D’une part, parce que Didier Drogba mérite de terminer son passage à Montréal, voire sa carrière, sous les acclamations. D’autre part, parce que l’Impact ne peut pas se permettre de ternir son image, ce qui pourrait compliquer drôlement le recrutement futur. 

 

Est-ce que l’expérience Drogba à Montréal vient de se terminer en queue de poisson, ou l’Ivoirien parviendra-t-il une fois de plus à tempérer le cyclone avec son calme légendaire et son éloquence habituelle? Wait and see

 

Avec TVA Sports, JDM