L’affaire fait grand bruit au pénitencier d’Abidjan et parmi les agents pénitentiaires. Le tristement célèbre détenu de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), Coulibaly Yacouba alias Yacou le Chinois, aurait tenté, il y a quelques jours, de corrompre le nouveau régisseur Amonkou Monsan, avec la somme de 4.000.000 FCFA. « Les faits ont eu lieu après la passation des charges entre le régisseur sortant, Koné Hincléban, et son successeur. Ayant eu vent de la fermeté du nouveau patron dans la gestion d’une prison, Yacou le Chinois a remis la somme de 4.000.000FCFA à ses hommes de main qui ont transporté les fonds dans un sachet noir. Cet argent devait servir à acheter la conscience du patron et de permettre à Yacou de continuer de mener ses activités répréhensibles dans la prison. Malheureusement pour Yacou et ses hommes, le régisseur Amonkou a décliné poliment l’offre et a dit à l’envoyé qu’il est venu pour rétablir l’ordre et la discipline à la MACA. Le nouveau patron refuse de le recevoir. Depuis lors, Yacou le Chinois est rentré dans une colère noire et injurie tout le monde », révèle une source pénitentiaire crédible. 

Des séances de travail sont organisées avec les différentes entités de la prison pour renforcer la vigilance et la sécurité à la MACA. Les premiers résultats sont encourageants car des gardes pénitentiaires ont fait mercredi dernier une saisie de deux gros colis contenant de la drogue, derrière le bâtiment des ateliers techniques. Ils ont été balancés, dit-on, de l’extérieur de la prison par des complices. Heureusement que cette substance interdite n’est pas arrivée à ses destinataires.