Moins d’un mois après l’assassinat d’une jeune fille dans le secteur de Yopougon-Sicogi Lavage, c’est au tour de la pharmacie Lavage de recevoir la visite de bandits. Selon des témoins, les malfaiteurs, dont le nombre n’a pas été précisé, ont opéré, hier, aux environs de 2h du matin, en passant par la cour arrière de l’édifice. En prenant soin de briser les ampoules et de sectionner les anti-vols des fenêtres. Ainsi, les bandits ont-ils fracturé les fenêtres pour accéder à l’intérieur de la pharmacie. Libres de tout mouvement, les malfrats ont vandalisé le coffre-fort et fait main basse sur une forte somme d’argent et emporté des ordinateurs. C’est à 7h que les employés de la pharmacie Lavage ont fait le triste constat et alerté les forces de l’ordre. 
Des agents de la police scientifique ont procédé aux constatations d’usage et ouvert une enquête. Il faut indiquer que, d’ordinaire, la pharmacie est gardée par un vigile. Mais, dans la nuit de dimanche, le vigile de service a brillé par son absence, occasionnant le cambriolage de l’édifice situé dans une zone où l’insécurité est quotidienne.

autre presse et lecridabidjan