Bokoyon Justine Zakri ne sait pas où donner de la tête , après l’expulsion de son époux et de la famille du domicile , le jeudi 7avril 2016, à Yopougon Toits-Rouges (la plus grande commune du district d’Abidjan).

« Des huissiers escortés par des policiers nous ont vidés de la maison. Ils disent que cette maison que nous habitons depuis plusieurs années ne nous appartient pas. Nous avons donc été jetés dehors ainsi que toutes nos affaires. Actuellement, nous sommes chez le voisin», a-t-elle déclaré.

 

Lorsque nous avons tenté de recueillir les sentiments de l’artiste qui a été victime deux ans plutôt d’un d'un accident vasculaire cardiaque (AVC) dans la nuit du 13 avril 2014, elle a dit «Il est malade. Sa voix ne sort pas donc, il ne peux pas vous répondre ».

 

Avec cette expulsion, c’est le drame social que vit une partie des artistes de Côte d’Ivoire qui est encore étalé au grand jour.

 

Zakri Noël (77 ans), père de huit enfants est l’un des pionniers de la musique moderne ivoirienne. Il est auteur d’une dizaine d’œuvres discographiques, et s'est particulièrement singularisé avec son titre "Loterie nationale" sorti dans les années 70.

 

Une chanson qui fut un véritable tube durant des années.

 

Claude Dassé

 

Par Afrikipresse.fr