Le Zimbabwe s’apprête à vivre une longue période de festivités à partir du week-end. Le président Robert Mugabe au pouvoir depuis 27 ans, fête samedi ses 91 ans.
Le plus vieux chef d’État africain, également président en exercice de l’Union Africaine, fête ses 91 ans le 21 février. Et comme à l’accoutumée, plusieurs jours de réjouissances sont programmées pour cet anniversaire de Robert Mugabe, qui a prévenu qu’il vivrait jusqu'à 100 ans. Or la Constitution zimbabwéenne lui permet théoriquement de rester au pouvoir jusqu'à 99 ans...

Le "Mugabethon" toujours en vogue
Pour ses 91 ans, l'État du Zimbabwe offrira une fête grandiose à son président le 28 février, une semaine après l’anniversaire officiel. 20 000 personnes sont attendues à cette occasion dans un grand hôtel dans le sud du pays. Pour l’occasion, les cadres du pays rivalisent de générosité pour être le "plus grand contributeur" de la cérémonie.
Le parti de l’opposant Morgan Tsvangirai a dénoncé dans un communiqué ce gaspillage, estimant que "tout l'argent collecté pour ce rassemblement obscène devrait être immédiatement donné pour la réhabilitation des hôpitaux publics en ruine, des cliniques et des écoles rurales dans la province du Matabeleland du Nord".

En 2014, la Zanu-PF, parti au pouvoir avait lancé un appel aux dons de près d'un million de dollars pour offrir à son chef un anniversaire spécialn - c'était celui des 90 ans.
Les défenseurs des animaux montent au crénau
Quelques informations ont filtré dans la presse au sujet du menu du banquet d’anniversaire de Robert Mugabe. Selon The Guardian, deux éléphants, deux buffles, cinq impalas et un lion ont été gracieusement offerts par un fermier zimbabwéen pour être abattus et consommés durant le festin. Le donateur a déclaré vouloir faire ce geste de près de 120 000 dollars pour soutenir le président. Par ailleurs, 91 vaches devraient également également abattues pour l'occasion.
Les organisations de défense des animaux s’insurgent contre cette pratique "contraire à la morale" alors que l’opposition a souhaité que les mets du festin d'anniversaire prévus pour les invités aillent plutôt aux orphelinats et aux organismes de charité de la région.
L’an dernier, les festivités en marge des 90 ans de Robert Mugabe auraient coûté plus de 40 milions de dollars alors que la majorité des Zimbabwéens vivent sous le seuil de pauvreté.
Avec AFP